Recherche

KMLR

Bannière

Partenaires

Club canin de landelies

Gardiennage

Entreprise de gardiennage aaragoon security

Agent de sécurité

Vous voulez tout savoir sur : le travail dans la sécurité,la formations en sécurité privée et gardiennage,la législations de la sécurité privée et Loi Tobback. www.agent-de-securite.be
Bannière
Comment devenir maître-chien à l'armée belge



L’armée belge possède un cheptel de plus de 500 chiens pour assurer la sécurité des installations militaires (dont une dizaine de chiens détecteurs d'explosifs).
Dépendant de l’UCI (unité de chenil interforces), située à Oud-Heverlee dans le Bois de Meerdal.  L’UCI est chargé de l’achat, de la gestion et des soins des chiens militaires, sans oublier la formation et l’entraînement des maîtres-chiens
Pour assurer le remplacement des chiens réformés, l’armée fait l’acquisition d’une soixantaine de chiens chaque année.
Le berger malinois reste la race sélectionnée par excellence.  Environ 95% du cheptel est constitué de bergers malinois et 5% de bergers allemands. Les premiers sont plus agiles et résistants et les deuxièmes plus réfléchis. Mais ce sont tous deux des bons chiens de garde. Le chien doit servir pendant une bonne dizaine d’années. Les spécimens sélectionnés sont des chiens sociables, âgés de 1 à 3 ans achetés dans le civil à des marchands ou à des particuliers qui ont un chien pré dressé à livrer.
Le veilleur maître chien peut proposer son chien à l’armée. Des tests de sélection seront effectués.  Les mêmes que pour ceux achetés par l’armée.

La sélection s’effectue en deux étapes.
On procède d’abord par des  tests techniques et ensuite à une visite médicale Le chien ne doit pas être peureux, agressif et doit obéir.  Le chien est mis en période de repos sanitaire pendant 15j afin de s’assurer qu’il est parfait.
Un second contrôle vétérinaire est effectué afin d’attribuer le chien au veilleur pour 2 à 4 semaines de stage à ‘l'issue desquels il recevra son matricule.

Les chiens peuvent être pris au domicile du veilleur. Mais une infrastructure doit être aménagée, un chenil doit être prévu à cet effet.
Les frais vétérinaires et la nourriture sont pris en charge par l'armée et le veilleur recevra une prime pour les soins de l’animal pendant la durée de son service actif.

Formation du chien

 

La qualité première d’un chien militaire est la sociabilité. Il doit aimer le jeu, se laisser manipuler par son maître, accepter de se laisser toucher par des inconnus et ne pas craindre les coups de feu.  Il ne doit être ni peureux ni agressif et doit faire preuve également d’obéissance.
Le chien militaire est formé au mordant qui a pour but de renforcer son équilibre et d’inculquer au chien la maîtrise et la confiance en lui.  Le chien doit être sociable et équilibré et réagira uniquement aux ordres et saura faire la différence entre un attaque réelle et simulée.

Quelle formation doit-on suivre pour devenir maître-chien à l'armée ?

La formation d’un maître chien dure 7 semaines et est entièrement assumée par l’armée.  Il n’est pas nécessaire d’avoir une connaisance de base du chien.  Ce sont d'une part des cours théoriques axés sur la défense, les mesures et comportements à adopter en cas d'intrusion, mais aussi la connaissance du cadre légal et du règlement de légitime défense, auxquelles viennent s'ajouter des notions vétérinaires.
Pour le côté pratique, la première phase est celle de la prise de contact du maître-chien avec l'animal. Ensuite, il devra apprendre à patrouiller, d'abord sans le chien, puis avec lui. Ces exercices se déroulent dans les bois afin qu'ils soient le plus réalistes possible.

Le candidat maître chien se voit attribuer un chien d’instruction. Les chiens d'instruction doivent passer 2 à 3 ans dans les bois de Meerdal. Le chien  est attribué à 4 maîtres différents pour l'écolage.  Après 3 ans, l’animal est intégré dans une caserne car il ne reste pas chien d’instruction toute sa vie.

 

Comment se déroule la journée type d'un maître-chien ?

Durant la semaine, il travaille de 16h à 8h. Sa mission consiste à effectuer des rondes et surveiller les points sensibles des quartiers militaires. Les week-ends, les horaires vont de 8h à 8h le lendemain c'est-à-dire 24h. Ensuite, le maître-chien a une pause de quatre jours durant laquelle il peut rentrer chez lui.

Pour les détecteurs d'explosifs à l'étranger, le statut est différent: il travaille un jour sur deux et principalement la nuit. Mais il peut aussi être appelé, sur demande de la police fédérale, à effectuer des détections d'explosifs dans le civil et notamment lors de la venue de personnalités à l'aéroport de Melsbroek. Sa mission consiste alors à fouiller l'avion et à sécuriser le périmètre.
Le maître-chien peu reprendre son chien à domicile, c'est meilleur pour la socialisation de l'animal. Lorsque le chien atteint l'âge de la retraite, le maître-chien est libre de le reprendre



Pour plus d'informations :

www.mil.be




retour vers le haut
 

statistiques
2 invité(s)