Recherche

KMLR

Bannière

Partenaires

Club canin de landelies

Gardiennage

Entreprise de gardiennage aaragoon security

Agent de sécurité

Vous voulez tout savoir sur : le travail dans la sécurité,la formations en sécurité privée et gardiennage,la législations de la sécurité privée et Loi Tobback. www.agent-de-securite.be
Bannière
Comment devenir maître-chien de sécurité

Pour travailler comme maître-chien dans le privé, il faut suivre une formation agréee par le ministre de l'intérieur comprenant une formation de base nommée "loi tobback".

Cette formation, comprend divers cours tel que :

gestion des conflits, techniques de communication, techniques d'intervention, droit, intervention de premier secours, philosophie de la loi tobback, self-defense . . .

Une fois la formation de base effectuée, faire la spécialisation "maître chien"

De nombreuses missions de gardiennage sollicitent la présence d'un chien pour une meilleure dissuasion. La formation maître chien apprend au gardien a dresser son chien pour une utilisation optimale des capacités de travail de l'animal.

Il existe d'autres "spécialisations" propre au secteur de la sécurité et régie par la loi Tobback :

  • Protection de personnes
  • Transport de valeurs
  • Contrôle de personnes
  • Opérateur d'un central d'alarme
  • Intervention après alarme
  • Inspecteur de magasin
  • Port d'armes
  • création d'une société de gardiennage

Chiens

Des chiens peuvent être utilisés sous certaines conditions dans le cadre d'activités de gardiennage. L'agent de gardiennage ne peut cependant pas utiliser le chien comme une arme. Il est interdit d'utiliser le chien pour attaquer, il sert uniquement à la dissuasion. Pour cette raison, le type de chien ainsi que son utilisation sont soumis à des règles.

Type de chien

Seuls les chiens de berger peuvent être utilisés dans le cadre d'activités de gardiennage. Il existe temporairement une exception à cette règle. D'autres types de chiens peuvent être utilisés jusqu'au 1er janvier 2008 : pour autant qu'ils ne sont utilisés que dans des lieux où aucune autre personne n'est susceptible de se trouver, hormis l'agent de gardiennage. Par exemple, lors de la surveillance de nuit d'entrepôts en l'absence de tout personnel.

Tests

Préalablement à son utilisation dans le cadre d'activités de gardiennage, chaque chien est soumis à un test d'anti-agressivité. Au cours de ce test, on vérifie si le chien ne dénote pas d'une tendance agressive. Si c'est le cas, le chien ne pourra plus jamais être utilisé. Un chien ne doit en principe être soumis qu'à un seul test d'agressivité. Il peut exceptionnellement apparaître qu'un chien présente malgré tout des signes d'agressivité ou qu'un incident avec morsure se produise alors que le chien a réussi le test anti-agression. Dans ce cas, les autorités décideront s'il y a lieu de soumettre le chien à un nouveau test anti-agression.

Le chien avec lequel l'agent de gardiennage accomplit des missions de gardiennage dans des lieux où sont supposés se trouver des tiers doit être suffisamment sociable et obéissant. Dans ces lieux, l'agent de gardiennage ne peut être accompagné de son chien que si ce dernier a subi avec succès et sous sa conduite un test de sociabilité et d'obéissance. Les agents qui ne réussissent pas ce test peuvent se représenter deux fois au test avec le même animal. L'agent de gardiennage qui réussit avec son chien un test de sociabilité et d'obéissance reçoit du centre de tests une carte de maître-chien. Cette carte comporte le nom de l'agent de gardiennage, le numéro de sa carte d'identification ainsi que le numéro d'enregistrement du chien.

Il n'existe pour l'instant pas de centres de tests pour chiens. Ils seront désignés ultérieurement par le ministre de l'Intérieur.

Utilisation du chien

Les agents de gardiennage peuvent uniquement utiliser des chiens si l'entreprise ou le service pour lequel ils travaillent a reçu explicitement l'autorisation d'accomplir des missions de gardiennage avec un chien.

Un agent de gardiennage qui accomplit des missions dans des lieux où sont supposés se trouver des tiers :

  • portera à l'avenir en permanence sur lui la carte de maître-chien ;
  • tiendra en permanence le chien en laisse d'une longueur maximum de deux mètres ;
  • dotera le chien d'une muselière de façon à ce que le chien ne puisse mordre et que la muselière ne puisse servir d'arme.

En principe, il est interdit d'utiliser le chien dans deux cas :

  • Il est interdit d'utiliser un chien dans des locaux fermés accessibles au public. Un chien qui se détache de sa laisse pourrait provoquer un mouvement de panique dans le public. Cette panique peut à son tour être à l'origine d'accidents. Dès lors, un chien peut exclusivement être utilisé, en présence d'un public, dans des endroits ouverts, par ex. sur des aires de stationnement et pas dans des supermarchés durant les heures d'ouverture. Un chien peut par exemple accompagner un agent de gardiennage durant les rondes de nuit dans des lieux où ne sont pas supposés se trouver des tiers.
  • Lors de l'exercice d'activités de contrôle de personnes.
  • Le Ministre de l'Intérieur peut accorder une dérogation dans les deux cas.

    Réglementation : articles 8 à 14 de l'arrêté royal du 7 avril 2003 réglant certaines méthodes de gardiennage.

     

    sources vigilis

     

    Pour plus d'informations :

    www.agent-de-securite.be
    www.vigilis.be
    www.gardiennage.be




    retour vers le haut
     

    statistiques
    2 invité(s)